Les reins et l'insuffisance rénale

 




Le rôle des reins dans notre organisme

Les maladies rénales et leurs traitements

 

Les signes avant-coureurs de la maladie
L'insuffisance rénale progresse habituellement de façon sournoise, et la fonction rénale est souvent atteinte avant même que les symptômes n'apparaissent. C'est pourquoi les personnes qui présentent un risque élevé de maladies rénales devraient consulter régulièrement leur médecin :

  • les diabétiques
  • les personnes souffrant d'hypertension
  • les personnes dont les proches parents ont été atteints d'une maladie rénale.
Les symptômes courants comprennent :
  • hypertension
  • urine trouble ou contenant du sang
  • urine trop mousseuse
  • enflure des yeux, des mains et des pieds (particulièrement chez les enfants)
  • besoin d'uriner fréquemment pendant la nuit
  • urine moins abondante ou difficulté à uriner
  • fatigue
  • perte d'appétit ou de poids
  • démangeaisons persistantes et généralisées.

   

Le rôle des reins dans notre organisme

Chaque être humain est composé de milliards de cellules qui travaillent 24 heures sur 24 et produisent des déchets toxiques. Ces déchets sont évacués dans la circulation sanguine et polluent le sang. En peu de temps, l'accumulation de ces déchets intoxiquerait notre organisme jusqu'à causer notre mort, si les reins n'étaient pas là pour débarrasser le sang de cette pollution. Ils retirent ainsi les toxines du sang et les évacuent du corps sous forme d'urine. Sans les reins, on ne pourrait survivre à l'inévitable « pollution du sang ».

     


Quand les reins ne fonctionnent plus

Diverses maladies peuvent cependant s'attaquer aux reins et réduire leur efficacité, provoquant ainsi l'insuffisance rénale. Quand les reins perdent leur capacité de filtre, les déchets toxiques s'accumulent dans le sang et, lorsque leur niveau devient assez élevé, des symptômes variés tels la fatigue, la perte d'appétit et les nausées, peuvent apparaître. Éventuellement, on peut mourir d'urémie, soit l'accumulation dans le sang de l'un de ces déchets, l'urée.

     


Prévenir l'insuffisance rénale

Les symptômes apparaissent assez tardivement, lorsque plus de 75 % des reins ont cessé de fonctionner. On peut néanmoins dépister une insuffisance rénale bien avant l'apparition des symptômes à l'aide de prélèvements de sang et d'urine. Dans certains cas, il est possible de trouver la cause de l'insuffisance rénale et de la corriger, sauvant ainsi les reins. Même lorsque la guérison est impossible, on peut toujours entreprendre des traitements pour ralentir au maximum la progression de l'insuffisance rénale. Le diabète et l'hypertension constituant les deux principales causes d'insuffisance rénale, on en fera la prévention en contrôlant au mieux ces maladies par la diète et, le cas échéant, les médicaments appropriés.

     
Traiter l'insuffisance rénale

La recherche médicale a permis la création de techniques qui permettent de nettoyer le sang lorsque les reins ont complètement cessé leur travail. Il s'agit de la dialyse dont il existe plusieurs variantes, par exemple l'hémodialyse et la dialyse péritonéale. Grâce à ces techniques, on ne meurt plus d'urémie. La solution la plus satisfaisante demeure néanmoins la transplantation rénale. Malheureusement, on doit faire face à l'insuffisance du nombre de donneurs pour satisfaire une demande en pleine croissance.
     
Les autres fonctions des reins

Les reins ont aussi d'autres rôles importants à jouer : ils dirigent la production des globules rouges par la moelle osseuse; veillent au maintien de la pression artérielle; maintiennent constante la quantité d'eau de notre corps; veillent à l'absorption adéquate du calcium et sont ainsi nécessaires à la constitution d'os solides. Sans les reins, nous serions victimes d'anémie, et nos os se fractureraient facilement. De plus, les reins agissent en chimistes du corps en maintenant de façon très précise la constitution chimique du sang.
     


Encore une fois, la recherche médicale a pu trouver les moyens de remplacer les reins dans toutes ces fonctions en cas de défaillance de ceux-ci. C'est pourquoi les insuffisants rénaux doivent absorber de nombreux médicaments en plus de subir des traitements de dialyse.

     
On comprend donc la grande importance des reins dans notre vie et aussi celle de la recherche médicale qui a permis d'améliorer la qualité de vie de ceux et celles qui ont perdu l'usage de leurs reins.
     
Dr Pierre Nantel, néphrologue
Conseiller médical de La Fondation canadienne du rein
   



Les maladies rénales et leurs traitements

     


Plusieurs maladies peuvent endommager les reins et nuire à leur rôle vital dans l'organisme. Ce n'est que lorsque les reins fonctionnent à moins de 10 % de leur activité normale que l'on parle d'insuffisance rénale terminale. L'insuffisance rénale terminale peut frapper à tout âge et personne n'est à l'abri. Il n'existe pas de traitement curatif. Si elle n'est pas traitée, elle entraîne inévitablement la mort en quelques jours ou en quelques semaines.

     
Une fois le diagnostic posé, le patient doit recevoir un traitement substitutif (dialyse ou greffe) pour le reste de ses jours. Les traitements substitutifs peuvent revêtir plusieurs formes :

   

Hémodialyse :
Il s'agit d'un processus par lequel le sang est retiré lentement de l'organisme pour être passé à travers un rein artificiel. Les patients en hémodialyse doivent habituellement subir trois traitements par semaine; chacun prend de trois à cinq heures. Ces traitements ont surtout lieu en milieu hospitalier, ce qui oblige souvent les patients à de grands déplacements. Un petit nombre de patients font leur propre dialyse à la maison avec l'aide d'un membre de leur famille ou d'un(e) auxiliaire familial(e).

   
Dialyse péritonéale :

Il s'agit d'une forme cyclique de dialyse. Ici, la cavité péritonéale du patient est remplie d'un liquide spécial appelé dialysat. Le surplus d'eau et de déchets passe du sang, à travers le péritoine, dans le dialysat. Le liquide est ensuite drainé de l'organisme, puis le processus recommence. La forme la plus courante de ce traitement exige que le patient échange le liquide quatre fois par jour, et ce chaque jour. Ce traitement est habituellement effectué à la maison.
     


Greffe :

La greffe de rein est considérée comme le traitement optimal pour l'insuffisance rénale terminale. Elle offre au patient une meilleure chance de reprendre une vie normale. Elle est le traitement le plus rentable pour l'insuffisance rénale au stade ultime. Les reins destinés aux greffes proviennent en majorité de donneurs cadavériques, mais le recours à des donneurs vivants apparentés ou non augmente.

Pour en savoir plus

   

Retour haut de la page

Politique de confidentialit´┐Ż

© reinquebec.ca, La Fondation canadienne du rein, Succursale du Québec, 2004
Production Groupe Dorcas, 2004